18 juin 2017

Visiting a farmer’s property where the group ‘sol vivant 14’ conducted tests



On June13th, 2017 the room of agriculture organised a show on direct drill, easy drill and the fauna in the soil in Epinay sur Odon, located in Normandy. This visit was very informative as we learnt in a splendid time. We will go back as soon as possible to this kind of show.
We went to a farming property being part of the group ‘soil vivant’. The purpose of this group is to be able to preserve the soil as well as the living fauna and flora. This presentation was organised in four stages.




1/ The first stage started in the forest with the presentation entitled ‘associated rapeseed’.
The person in charge of this part shared with us many advantages of this arrangement:
  • It contributes to soil fertility and life.
  • It improves nitrogen nutrition and the functioning of rapeseed.
  • It increases the competition of the crop with regard to weeds. For instance, the field bean covers the adventices  which cannot grow. Consequently, they do not take the place of the crop.

The principles of implantation.
  • Sowing beans with a fertilizer spreader ( 80 kg/ ha )
  • The rapeseed is sowed two weeks after with the traditional seeder.
  • The canopy is destroyed either by freezing or by chemical products.




2/ The second step takes place in a wheat field implanted in different ways. 
This one presents different micro-plots treated in different ways.
We followed a direct drill test plot with nettle manure and comfrey juice. On this plot they control plant where odium, rust, and septoria spots could be seen. We could compare this other micro-plots with it. There was no difference with the other micro-plots except in comparison with the control plot.
The nettle liquid manure allows to make a fertilizing intake as well as parasite repulsive and it also has a stimulating effect.

3/ The third step still takes place on the field. It was on the direct drill and the simplified cultural technique.
It was introduced by Henri, a  young farmer.

In a direct drill method you don’t work your soil.
During this exit in test, the group “Sol vivant 14” we met Henri Lecompte, who practises direct drill. So he drills wheat in the rapeseed and he doesn’t work his soil. He doesn’t work soil to preserve microbial life. Thus, he does not destroy it and the adventices cannot germinate. Consequently the soil structure doesn’t move: the top soil, the subsoil, the weathered soil, bedrock. Inside, this layer we find insects like worms, microbes, fungus which degrade the matter.
  • The soil is in good health and brings all the minerals the roots attract to feed the rest of the plant.


4/ The fourth stage was about the seeddrill and its purchase in a group.
The goal was only to work on the row (limiting weed regrowth, so the soil is not destructured). The purpose of this implement is to let the living creatures in the soil.

Advantages of of buying implements in a group are:

  • There are several hoppers in the drill
  • You drill in a single pass
  • Only one driver is needed
  • The operator works on a wide width

The disadvantage is :
  •     The price
Tractor and the drill cost 220 000 €.
 

It’s more economical and cost effective to make this purchase with other farmers because the cost of mechanisation are reduced. For example, the price of a tractor has increased by about 80% in 10 years. We take the costs of the wearing parts, maintenance, fuel and driver with his working time into account. The animator shows thanks to his graph that the group can save up to 9, 000 euros a year. Farmers, now have more time for their own job when they hire a person for their group. Moreover, the price of the tractor for the CUMA increases.

17 mai 2017

Made in Viande

Pour la 3ème année, Le CIR viande (Centre Interprofessionnel régional bétail et viande) organisait une journée particulière de communication en ouvrant les portes de divers établissements dans le département aujourd'hui : "Made in Viande".


Pour l'occasion, comme une quarantaines de visiteurs les apprentis de 1ère CGEA SDE ont été accueillis avec café et petits gâteaux par l'équipe de l'abattoir de St Pierre sur Dives.  
Les responsables qualité ont présenté la PME EVA, puis un petit film très instructif a permis de détailler les différents ateliers. Les combinaisons blanches enfilées, les bottes plastiques chaussées, et la charlotte sur la tête, nous avons enchainé sur une visite guidée des "frigo", ateliers de découpe, préparation des commandes et chargement des camions.


Au travail depuis 4h du matin, toutes les équipes déroulent une cadence extrêmement rythmée. Le bal des carcasses fait tournoyer les 30 tonnes de viande produites quotidiennement. Si les apprentis ont été impressionnés par cette visite, il y a aussi beaucoup d'admiration pour la qualité et l'efficacité du travail fourni par l'ensemble du personnel.

http://www.la-viande.fr/made-in-viande/rencontres-made-in-viande



4 mai 2017

Aide financière pour les jeunes apprentis


Pour obtenir l’aide, les apprenti.e.s qui y ont droit vont recevoir un courrier officiel leur expliquant la procédure à suivre. Quand ? Comment ? Toute l'info en cliquant ici !

30 avr. 2017

Formation "Gestion des prairies et pâturages"


Ça a toujours du bon de prendre la place d'apprenants, surtout quand on peut mettre à jour nos connaissances !
Vendredi 28 avril était organisé un échange sur les techniques et pratiques pédagogiques régionales pour la mise en œuvre de l'axe 4 du "RMT Prairie demain" (Réseau mixte technologie).
http://www.afpf-asso.fr/index/action/page/id/95/title/rmt-prairies

A destination des enseignants, formateurs en filières techniques agricoles (agronomie, zootechnie, économie) et des directeurs des exploitations des lycées agricoles Normands, cette journée a permis d'aborder différents thèmes :
  • mise en place d’un système pâturant (exemple de l’exploitation EPL Coutances)
  • prévision de pâturage 
  • méthodes et outils de gestion de pâturage




Cette journée très intéressante nous a permis de mettre à jour nos données ainsi que d'appréhender de nouvelles approches pédagogiques sur l'utilisation de l'herbe, le fourrage par excellence !

Un grand merci à Clémentine SCHMIT, ancienne BTS PA du Robillard, aujourd’hui animatrice FRCIVAM, à Olivier LERAY référent produit fourrage à Littoral Normand conseil élevage ainsi qu’à Carole BES !

29 mars 2017

Offre d'emploi

Référent Technico Economique PV/NA(H/F)
Poste CDI basé dans la région Pays d’auge
 (Secteur Orbec) 
Les missions :

Vous apportez des conseils techniques et vendez les produits auprès des adhérents et
prospects dans le cadre de la politique commerciale de l’entreprise et des réglementations
en vigueur,
Vous exercez un suivi commercial, technique et économique,
Vous accompagnez par vos compétences techniques et vos qualités d’animation,
Vous assurez un reporting régulier de vos activités.

Le profil :

De formation BTS ou Ingénieur en production animale ou production végétale,
Vous avez de solides compétences agricoles (Nutrition Animale, Productions Végétales)
Vous avez le sens de l’animation et du commerce,
Vous êtes autonome, rigoureux.




23 mars 2017

Essayer c'est l'adopter !

Profitez des mini stages pour découvrir le CFA et ses formations, l'équipe pédagogique et administrative, la structure d'accueil .... 



22 mars 2017

Intervention du GDS

Mercredi dernier, les apprentis de terminale SDE ont pu découvrir la présentation de la technicienne du GDS 14 : Groupement de défense sanitaire du Calvados.


Le GDS fait partie intégrale du paysage professionnel des éleveurs. Syndicat professionnel (loi 1884) créé en 1956, le GDS relaye l'action des Services Vétérinaires dans l'éradication des maladies animales contagieuses à l'homme (Tuberculose bovine, Brucellose).
Au fil des ans, le GDS a développé des plans de lutte collective contre des maladies animales entraînant des pertes économiques pour l'éleveur ou lui fermant des portes commerciales (I.B.R., Varron, Paratuberculose, BVD-MD...).
Vous trouverez les différents services et leurs actions sur le site informations sanitaires.

21 mars 2017

Pic et pic et...

Le jeudi 2 mars 2017, Fabian, Nicolas et Kilian, apprentis du CFA du Robillard en BTS GDEA 2ème année (Génie Des Equipements Agricoles) avons organisé, dans le cadre du PIC (Projet d'Initiative et de Communication) une journée découverte de la filière du lin pour les classes de BPA et CAPa 2ème année du CFA. 



La journée a débuté par notre présentation de la filière avec un diaporama suivi d'un temps d'échange à l’amphithéâtre. 
Durant l'après midi, l'usine linière de Cagny nous a ouvert ses portes avec la présence d'un administrateur et le contremaître afin de nous faire découvrir la chaîne de transformation de la matière première ainsi que ses débouchés. 

La journée s'est conclue par un compte rendu en classe afin d'échanger sur ce que nous avons découvert et sur les points importants à retenir.

 ~~~~ ~~~~ ~~~~ ~~~~ ~~~~ ~~~~ ~~~~

Dans le cadre du PIC (Projet d’Initiative et de Communication) de la classe BTSA GDEA 2 du CFA Le Robillard, Simon, Bérengère et Yvan ont organisé une rencontre intergénérationnelle en coopération avec la classe de CM1-CM2 de M. Legoff (école de Morteaux Couliboeuf) et le club des seniors de la même commune. 



Cette rencontre s’est déroulée sur la matinée du mercredi 15 mars 2017 à la salle des fêtes de Morteaux Couliboeuf. 


Les thèmes visés pour cette rencontre étaient la mémoire, l’adresse et la réflexion. 
Ces thèmes ont été appréhendés sous la forme de petits ateliers dans lesquels enfants et seniors s’entraidaient. 
Pour conclure cette rencontre conviviale, la classe de CM1-CM2 nous a remercié avec une chanson en français et une en anglais.